Archive pour carrière du clocher

Sortie en Picardie (suite)

Posted in Sorties et visites with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 18 octobre 2009 by Carrieres Patrimoine

Toujours à la recherche d’anciennes carrières à visiter, voici quelques exemples des découvertes que l’ont peut faire sous terre.


Une géode de calcite (carbonate de calcium)


Un bloc de pierre dure préparé par les carriers mais jamais sorti de la carrière. On peut voir les traces de laye disposées en arcs de cercle, réalisées pour « dresser » la face du bloc, c’est-à-dire l’aplanir. Ce bloc pèse 5 tonnes au bas mot !


Fistuleuses en formation

Après avoir traversé la terre végétale acide, les gouttes d’eau perlent au ciel de la carrière. Elles tombent au sol mais ce qui reste au ciel s’évapore en déposant une couronne de carbonate de calcium créant  des tubes très fins de calcite : les fistuleuses.
Si le tube se bouche, l’eau fera son chemin à l’extérieur et une stalagtite se formera alors.


Plaque au nom de la marque DECAUVILLE

 

Photos Francois CHAUT

Travail de fond, suite

Posted in Chantier, La Carrière Sarazin with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 8 octobre 2009 by Carrieres Patrimoine

Souvenez-vous, on vous avait montré cette vidéo d’Eric en train de creuser comme un bienheureux ! C’est dans ces moments là qu’on apprécie de travailler dans la pierre tendre, dans un banc de calcaire sain.

Notre objectif : mettre en place des paliers dans le puits de service pour faire descendre et remonter le public sans avoir à faire toutes les manipulations habituelles sur cordes, qui prennent beaucoup de temps.
Il s’agit donc d’une étape capitale dans le projet d’ouverture aux visites du public.

Premier temps : creuser des trous dans lesquels nous pourrons encastrer les supports de nos paliers. Nous avons commencé par travailler avec un perforateur sur accus et ensuite à la pointerolle et à la massette.
Comme nous étions exigeants quant à la longueur des trous, ce n’était pas suffisant et nous avons donc réemployé un outil des carriers : le bougon.
Cette fois-ci, au lieu d’être emboîté au bout d’une lance, nous l’avons emmanché sur un tube de la longueur voulue. Après quelques essais de maniement, nous arrivons à trouver les gestes qui nous donnent le meilleur rendement.

Le travail est long et pénible. A moitié suspendus sur la corde et prenant appui sur l’échelle, nous creusons laborieusement ! Heureusement c’est un travail d’équipe et nous nous relayons régulièrement jusqu’à obtention du résultat souhaité : des trous de 15x15cm profonds de 80cm !

Après avoir creusé les trous dans lesquels vont venir nos poutrelles métalliques soutenant les paliers, nous hissons chaque élément dans le puits de service à l’aide d’un palan sur corde.


En pleine manoeuvre !


Port du casque obligatoire pour les travaux acrobatiques.


Pas de difficulté pour la mise en place.


Premier montage « à blanc » pour vérifier l’équerrage de l’ensemble.


D’après le niveau à bulle, l’assiette est correcte !
Eric a bien le compas dans l’oeil !


Le satisfaction du travail bien fait !


Une photo souvenir avant de tout démonter et de remonter chaque pièce en surface, direction l’atelier pour un plongeon dans le bain de galvanisation. C’est la meilleure solution que nous ayons pour éviter que l’humidité (assez forte dans la carrière) dégrade les poutrelles.

Au retour de la galvanisation, on recommence l’opération, on a l’habitude maintenant !

Il va falloir descendre tout ça par le puits de service.


Du sable, de la chaux, des gants pour se protéger, des seaux et de l’eau.

Petit rappel : nous utilisons uniquement de la chaux (hydraulique ou non) comme mortier, mélangée dans diverses proportions avec le sable, pour réaliser tous nos scellements et nos travaux de maçonnerie. Le ciment et le calcaire ne font pas bon ménage, leur association est source de dégradation de la pierre à cause de l’acidité qui va ronger le calcaire.


Les éléments du palier, galvanisés comme il faut.


Avec Eric au montage, pas de risque que ca se dévisse !


Ca commence à ressembler à quelque chose


Je connais ce regard, OK, j’ai compris, j’arrête les photos et je viens aider un peu …


La préparation du mortier. « Il a dit quoi, 3 pour 1 ou bien 4 pour un ???? »


Un aperçu du scellement : ça pourrait être du ciment blanc mais c’est bel et bien de la chaux ! La couleur se confond même avec le calcaire !


Le palier du bas vu depuis la carrière


Quelques mètres plus haut, la surface et la lumière du jour

Carrière Sarazin, Treuil d’Eméville, Eméville, Carrière du chemin de Vez, Civet Pommier, puits à Daubin, la Bouloye, Mascitti, Carrière du clocher, Carrières patrimoine, Roches & carrières, Treuil à moteur, Treuil à manège

Carrières d’hier et paysages d’aujourd’hui

Posted in Bibliographie, Evénements et médias with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 7 octobre 2009 by Carrieres Patrimoine

Nous sommes en train de finaliser ce projet ayant pour thême la mémoire collective et les carrières : au fil des années, les carrières abandonnées sont dépilées ou remblayées, les paysages sont modifiés par la nature ou pour les besoins de l’urbanisation !

La mémoire collective manque alors de repères visuels pour se souvenir des anciennes carrières qui finissent par être totalement oubliées.

Notre base de données, essentiellement fondée sur des cartes postales anciennes vous permettra de voyager dans le temps, pour découvrir des sites méconnus ou disparus.

laigneville

CILAC et Patrimoine Industriel à Eméville

Posted in Evénements et médias, La Carrière Sarazin, Restauration du Treuil with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 4 octobre 2009 by Carrieres Patrimoine


Le Treuil d’Eméville à la Carrière Sarazin

Lorsque nous avons créé notre association à Eméville pour nous occuper de la Carrière Sarazin, nous avons introduit dans le vocabulaire de la commune une expression jusque là peu utilisée : il s’agissait du Patrimoine Industriel.

Pourtant certains esprits chagrins nous défendaient même le droit de parler du Patrimoine Industriel des carrières puisque selon elles : « il n’y a jamais eu d’activité industrielle de la pierre à Eméville, contrairement à Bonneuil et à sa fameuse montagne pierreuse« .

Alors : jalousie ou ignorance ?

Car les faits sont là :

  1. 3 carrières de pierre tendre exploitées sur plusieurs décennies,
  2. un chemin de fer à voie étroite installé spécialement pour desservir les carrières CIVET POMMIER & CIE (Carrières des Trois Fontaines, de la Bouloye et du Chemin de Vez)
  3. un locotracteur PETOLAT pour tirer les wagonnets circulant sur cette voie
  4. un « decauville » posé dans la carrière Sarazin pour le bardage des blocs dans les galeries souterraines
  5. un treuil à moteur pour remonter les blocs depuis le fond de la Carrière Sarazin (treuil MOREAU associé à un moteur BERNARD)
  6. un camion automobile NASH QUAD (remplacé ensuite par un camion PURREY) pour transporter les blocs de la Carrière Sarazin jusqu’à la gare d’Eméville
  7. un important dépôt de pierres à la gare d’Eméville, où les blocs attendaient de partir sur le « chemin de fer de petite vitesse ».

On le constate bien, on est loin des exploitations artisanales et familiales, aussi bien organisées fussent-elles ! Les carriers-exploitants disparaissent pour laisser place à des entrepreneurs et à des sociétés établis à Paris qui ont pour nom CIVET POMMIER & CIE, DIOR , Société des carrières de l’Oise, etc.

La Carrière Sarazin, fleuron des carrières d’Eméville, a tout d’abord été exploitée par Georges Sarazin dans le cadre d’une société en commandite simple avant d’être reprise par lui pour son propre compte.

Pas besoin d’avoir une usine, une briqueterie, une filature ou un haut-fourneau à Eméville pour parler de Patrimoine Industriel. Les carrières de la commune, en particulier la Carrière Sarazin, témoignent par leur mode d’exploitation d’une industrialisation de l’activité extractive.

Voilà pourquoi nous vous parlons aujourd’hui du CILAC, le Comité d’information et de liaison pour l’archéologie, l’étude et la mise en valeur du patrimoine industriel.

Le CILAC est une association sans but lucratif, fondée en 1979. Première structure française à affirmer que l’industrie entrait dans le champ du patrimoine et méritait une attention particulièrement soutenue, sa mission est de promouvoir, dans notre pays, la protection du patrimoine de l’industrie.

Nous vous invitons à visiter le site du CILAC pour apprécier l’ampleur et la diversité de ses activités.


Cliquez sur l’image pour découvrir le site du CILAC

Carrière Sarazin, Treuil d’Eméville, Eméville, Carrière du chemin de Vez, Civet Pommier, puits à Daubin, la Bouloye, Mascitti, Carrière du clocher, Carrières patrimoine, Roches & carrières, Treuil à moteur, Treuil à manège

L’atelier du carrier : les outils de carriers ont des histoires à nous raconter

Posted in Bibliographie, L'atelier du Carrier, La Carrière Sarazin with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 2 octobre 2009 by Carrieres Patrimoine

ATELIER n.m. Terme de carrière. Lieu où travaillent les ouvriers carriers pendant qu’ils procèdent à l’extraction de la pierre en galerie souterraine.

 Nous vous présenterons au fur et à mesure tous les outils de carriers et matériels utilisés pour l’extraction aussi bien que pour le bardage des blocs.


Carriers à Eméville. On peut voir sur ce document une laye, une équerre, une aiguille et un wagonnet à benne basculante.

Nous illustrerons ces articles avec le matériel de la Carrière Sarazin.

Aiguilles et ziguets posés sur un lorry dans la Carrière Sarazin.

 

Photos Arnaud GARLAND & François CHAUT

3,4 et 5 octobre 2009 : 32è congrès de la Société Française d’Etude des Souterrains

Posted in Evénements et médias, Sorties et visites with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 1 octobre 2009 by Carrieres Patrimoine

Le Musée National des Mines de Fer Luxembourgeoises et le Service Géologique du Luxembourg se sont associés pour accueillir le 32 ème congrès de la Société Française d’Etudes des Souterrains (SFES) à Rumelange.

La Société Française d’Etudes des Souterrains fondée en 1971 est une société savante qui a pour vocation principale l’étude des cavités artificielles creusées par l’homme (souterrains aménagés, carrières, troglodytes, …).

La SFES regroupe des personnes de tous horizons, archéologues, spéléologues, géologues, historiens, mythologistes, réunis par l’intérêt porté à tous les domaines de recherche concernant le monde souterrain.

Ce congrès international sera l’occasion de différentes communications, en particulier sur l’histoire de l’exploitation souterraine de la minette au Luxembourg avec la visite du Musée National des Mines de Fer Luxembourgeoises, sur la formation des gypses des marnes dolomitiques et sur l’exploitation des dolomies dans la vallée de la Moselle.

Une communication sera faite sur les Megateuthis gigantea / bélémnites géantes, qui sont une particularité des marnes sableuses du Jurassique inférieur dans la carrière “op de Heed” à Rumelange.

Les visites documentées des Qanats des Raschpëtzer et du Centre Européen de Géodynamique et Séismologie sont au programme des conférences, ainsi que la Chapelle troglodytique Saint-Quirin et les casemates de Luxembourg-ville, parties non-ouvertes au public.

L’ensemble des communications et conférences seront réunies dans les actes du 32 ème congrès de la SFES et sera publié sous l’égide du Service géologique du Luxembourg.

Plus de détails sur le site du  congrès de la SFES 

Retrouvez également la SFES dans notre rubrique Liens

Déjà 1000 visiteurs !

Posted in Evénements et médias with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 1 octobre 2009 by Carrieres Patrimoine

Merci à vous !

Vous avez été plus de 

500

à consulter notre site

pour le seul mois de septembre !

Et plus de

1000

depuis sa création !

Carrière Sarazin, Treuil d’Eméville, Puits à Sarazin, Eméville, Bonneuil-en-Valois, Carrière du chemin de Vez, Civet Pommier, puits à Daubin, la Bouloye, Mascitti, Carrière du clocher, Carrières patrimoine, Roches & carrières, Treuil à moteur, Treuil à manège, patrimoine, extraction, souterrains, carrières souterraines, géologie, spéléologie,