Archive for the Restauration du Treuil Category

Le treuil d’Eméville en exposition à Saint Maximin

Posted in Restauration du Treuil, Sorties et visites on 1 juillet 2012 by Carrieres Patrimoine

Le Treuil d’Eméville, fruit de 800 heures de travail de restauration par Jean-Pierre VENDEVILLE et dernier treuil de carrière à moteur, est visible tout au long de l’été dans la carrière Parrain à Saint Maximin.

Les visites organisées par l’office de tourisme Pierre sud Oise auront lieu aux dates suivantes : samedi 7/07, mercredi 11/07, dimanche 22/07, mercredi 25/07, samedi 11/08, dimanche 19/08, mercredi 22/08, mercredi 29/08.

Si vous êtes un groupe et que vous souhaitez une visite particulière, vous pouvez contacter directement la Maison de la Pierre Sud Oise, notre partenaire depuis plusieurs années.

Publicités

Fête de la Pierre à Saint Maximin, 23 et 24 juin 2012

Posted in Evénements et médias, Restauration du Treuil, Sorties et visites on 20 juin 2012 by Carrieres Patrimoine

Retrouvez Carrières Patrimoine lors de cette manifestation ouverte à tout public et organisée par la Maison de la Pierre de Saint Maximin.

La Fête de la Pierre est un rassemblement de passionnés qui partagent la même approche de préservation du patrimoine et d’information du public.

Cliquez sur l’image pour l’afficher en grand format

Retrouvez nous sur notre stand dans la Carrière de la Tranchée.

Exposition pédagogique sur les carrières de la vallée du rû de Bonneuil (Carrière Prudhomme, Carrière Sarazin, Carrière du Chemin de Vez ou Carrière Daubin et Carrière de la Bouloye) et la pierre dans le Valois.

Outils de carriers, maquettes, lampes, découvrez l’univers des anciennes carrières souterraines.
Nous parlerons avec vous des carrières d’Eméville : Photos en relief et diaporamas.

Comme lors des précédentes éditions, nous proposons également les activités suivantes :

  • Initiation à la taille de pierre pour les enfants.
  • Atelier de démonstration de travail à la lance.

Venez découvrir ou redécouvrir le  Treuil d’Eméville ( le treuil à moteur de la carrière Sarazin) lors des visites de la Carrière Parrain. Retrouvez ici les étapes de sa restauration.

Cliquez sur l’image pour l’afficher en grand format

VENEZ NOMBREUX !

Treuil de carrière, treuil d’éméville, treuil sarazin, treuil à moteur, moteur bernard, moteur conord, carrière sarazin, puits à sarazin, treuil à manège, puits à Daubin, treuil de chatillon, treuil de la carrière Aubouin, carrière du chemin de vez, association carrières patrimoine, maison de la pierre

Treuil à Vapeur PERKINS

Posted in L'atelier du Carrier, Restauration du Treuil on 17 février 2012 by Carrieres Patrimoine

Dans ce document déniché par Jean-Pierre VENDEVILLE, notre restaurateur du Treuil d’Eméville, il est question d’un treuil américain contemporain du Treuil MOREAU qui équipe le puits d’extraction de la Carrière Sarazin à Eméville.

Carrière Sarazin, Treuil d’Eméville, Eméville, Carrière du chemin de Vez, Civet Pommier, puits à Daubin, la Bouloye, Mascitti, Carrière du clocher, Carrières patrimoine, Roches & carrières, Treuil à moteur, Treuil à manège

Arrivée de notre treuil dans la Carrière Parrain

Posted in Evénements et médias, Restauration du Treuil on 12 juillet 2010 by Carrieres Patrimoine

Et voilà le dernier volet de nos activités à l’occasion de la Fête de la Pierre.

Le treuil de la Carrière Sarazin, ce treuil de 1920 patiemment et intégralement restauré par M Jean-Pierre VENDEVILLE, a été admiré par les nombreux visiteurs de la Fête de la Pierre mais nous ne comptons pas nous arrêter en si bon chemin.

Grâce au soutien de la Maison de la Pierre de Saint Maximin, cette formidable mécanique sera présentée à tous les groupes venant visiter la Carrière Parrain. Le treuil sera exposé avec d’autres outils d’extraction et de bardage dans une galerie de l’ancienne carrière souterraine.

Bénéficiant d’un accès sécurisé et de visites régulières de groupes (parfois plusieurs par semaines), le treuil de la Carrière Sarazin illustrera un mode d’exploitation contraignant, l’exploitation par puits.

Ce treuil, qui plus est en parfait état de marche,  est un témoin unique de l’époque charnière à laquelle l’exploitation de la pierre a commencé à devenir industrielle, y compris dans des zones rurales, entre les deux guerres.

En tant que première association à avoir oeuvré pour la préservation et la mise en valeur des anciennes carrières du Valois, il nous semblait logique de faire connaître cet élément de notre patrimoine en l’incluant dans une exposition permanente. Rassurez-vous, il reviendra un jour à Eméville pour reprendre du service à la Carrière Sarazin.

Nous sommes la dimanche 6 juin en fin de journée, les participants à la Fête de la Pierre sont partis, nous allons pouvoir procéder au déménagement du treuil et lui faire parcourir plusieurs centaines de mètres à la vitesse de 250 mètres par heure… Voici les photos de ce périple !

  


C’est parti : posé sur des roules en bois et tiré par la voiture, le treuil entame son voyage


Sur un chemin ni plat ni rectiligne, un second véhicule est nécessaire pour négocier le virage.


Le premier obstacle est franchi en quelques manoeuvres


Les roules sont disposés devant le treuil, dans le sens de la pente.


On aborde le second obstacle : la descente en pente douce vers l’entrée de la carrière souterraine


Guider les roules pour éviter qu’ils se mettent de travers, c’est le rôle essentiel assumé par nos 2 manoeuvriers, Pierre et Quang


Avancer tout en retenant la tonne et demi que représente la masse du treuil…


Premier objectif atteint : l’entrée de la carrière Parrain


Parcours entre les piliers tournés


Dans les allées de l’ancienne champignonnière


Dernier roulage réalisé avec le treuil de la voiture


Ca y est, le treuil est parvenu à son emplacement définitif, avec seulement 10 minutes de retard par rapport à nos prévisions !


Dernières manoeuvres de calage à la lumière des phares


Après 2 heures de travail, une photo de groupe devant le treuil

Restauration du Treuil d’Eméville : les plans

Posted in Chantier, La Carrière Sarazin, Restauration du Treuil on 23 avril 2010 by Carrieres Patrimoine

Retrouvez ici tous les plans réalisés par Jean-Pierre, maître d’oeuvre de la restauration du Treuil d’extraction des blocs de la Carrière Sarazin à Eméville (Oise).

 

 

Treuil de carrière, treuil d’éméville, treuil sarazin, carrière sarazin, puits à sarazin, treuil à manège, puits à Daubin, treuil de chatillon, treuil de la carrière Aubouin, carrière du chemin de vez, association carrières patrimoine, maison de la pierre

CILAC et Patrimoine Industriel à Eméville

Posted in Evénements et médias, La Carrière Sarazin, Restauration du Treuil with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 4 octobre 2009 by Carrieres Patrimoine


Le Treuil d’Eméville à la Carrière Sarazin

Lorsque nous avons créé notre association à Eméville pour nous occuper de la Carrière Sarazin, nous avons introduit dans le vocabulaire de la commune une expression jusque là peu utilisée : il s’agissait du Patrimoine Industriel.

Pourtant certains esprits chagrins nous défendaient même le droit de parler du Patrimoine Industriel des carrières puisque selon elles : « il n’y a jamais eu d’activité industrielle de la pierre à Eméville, contrairement à Bonneuil et à sa fameuse montagne pierreuse« .

Alors : jalousie ou ignorance ?

Car les faits sont là :

  1. 3 carrières de pierre tendre exploitées sur plusieurs décennies,
  2. un chemin de fer à voie étroite installé spécialement pour desservir les carrières CIVET POMMIER & CIE (Carrières des Trois Fontaines, de la Bouloye et du Chemin de Vez)
  3. un locotracteur PETOLAT pour tirer les wagonnets circulant sur cette voie
  4. un « decauville » posé dans la carrière Sarazin pour le bardage des blocs dans les galeries souterraines
  5. un treuil à moteur pour remonter les blocs depuis le fond de la Carrière Sarazin (treuil MOREAU associé à un moteur BERNARD)
  6. un camion automobile NASH QUAD (remplacé ensuite par un camion PURREY) pour transporter les blocs de la Carrière Sarazin jusqu’à la gare d’Eméville
  7. un important dépôt de pierres à la gare d’Eméville, où les blocs attendaient de partir sur le « chemin de fer de petite vitesse ».

On le constate bien, on est loin des exploitations artisanales et familiales, aussi bien organisées fussent-elles ! Les carriers-exploitants disparaissent pour laisser place à des entrepreneurs et à des sociétés établis à Paris qui ont pour nom CIVET POMMIER & CIE, DIOR , Société des carrières de l’Oise, etc.

La Carrière Sarazin, fleuron des carrières d’Eméville, a tout d’abord été exploitée par Georges Sarazin dans le cadre d’une société en commandite simple avant d’être reprise par lui pour son propre compte.

Pas besoin d’avoir une usine, une briqueterie, une filature ou un haut-fourneau à Eméville pour parler de Patrimoine Industriel. Les carrières de la commune, en particulier la Carrière Sarazin, témoignent par leur mode d’exploitation d’une industrialisation de l’activité extractive.

Voilà pourquoi nous vous parlons aujourd’hui du CILAC, le Comité d’information et de liaison pour l’archéologie, l’étude et la mise en valeur du patrimoine industriel.

Le CILAC est une association sans but lucratif, fondée en 1979. Première structure française à affirmer que l’industrie entrait dans le champ du patrimoine et méritait une attention particulièrement soutenue, sa mission est de promouvoir, dans notre pays, la protection du patrimoine de l’industrie.

Nous vous invitons à visiter le site du CILAC pour apprécier l’ampleur et la diversité de ses activités.


Cliquez sur l’image pour découvrir le site du CILAC

Carrière Sarazin, Treuil d’Eméville, Eméville, Carrière du chemin de Vez, Civet Pommier, puits à Daubin, la Bouloye, Mascitti, Carrière du clocher, Carrières patrimoine, Roches & carrières, Treuil à moteur, Treuil à manège

Journées du Patrimoine 2009 : le reportage

Posted in Evénements et médias, La Carrière Sarazin, Restauration du Treuil with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 24 septembre 2009 by Carrieres Patrimoine

Un village
Un Patrimoine
Une association

EMEVILLE
le Treuil d’Eméville et la Carrière Sarazin
Carrières Patrimoine

Pour ces Journées Européennes du Patrimoine 2009, nous avons accueilli une bonne centaine de visiteurs venus à pied, en train, en voiture, en camion ou à cheval.
Les Emévillois étaient bien sûr au rendez-vous, curieux de découvrir le Treuil de la Carrière Sarazin restauré.

Madame VALUN, premier magistrat de la commune, nous a fait l’honneur de sa visite, ainsi que plusieurs membres du Conseil Municipal. Nous tenons à remercier la commune d’EMEVILLE pour sa subvention qui contribue à réhabilitation et à la mise en valeur d’un patrimoine local exceptionnel.

Nous avons eu aussi le plaisir d’accueillir M. Philippe MAGNIANT, qui nous avait fait généreusement don du moteur BERNARD, venu avec un impressionnant camion militaire dépanneuse BERLIET de 1967, en cours de restauration.

Il fallait bien un poids lourd de ce genre pour ramener le Treuil et le présenter juste à côté de son ancien (et futur) emplacement. M. MAGNIANT a fait preuve de sa dextérité pour diriger son camion aussi bien que pour manoeuvrer la grue.

Les plus petits se sont essayés à la taille de pierre avec notre initiateur professionnel tandis que les outils exposés ainsi que les affiches et les maquettes ont permis aux plus grands d’en apprendre un peu plus sur un patrimoine méconnu.
La petite fille de M. POMMIER ,de la fameuse société CIVET POMMIER & CIE, nous a rendu visite et a pu se rendre compte de l’intérêt que nous portons aux anciennes carrières. Rappelons que c’est société CIVET POMMIER & CIE qui a exploité les carrières du chemin de Vez et de la Bouloye à Eméville ainsi que la carrière de Trois Fontaines à Bonneuil-en-Valois.

Et voici quelques images de ces Journées du Patrimoine


Lever de soleil au Treuil d’Eméville


Avant la mise en place du Treuil et l’installation de nos tentes d’exposition.


L’arrivée du camion BERLIET transportant le Treuil sur son chassis. Le camion pèse la bagatelle de 22t !


1.8t au bout de la grue !


Le chassis doit être posé parfaitement à l’horizontale pour ne pas vriller !


Ca y est, avec l’aide d’un niveau, le chassis est calé.
Le BERLIET sera exposé devant l’ancien quai de chargement de la Carrière Sarazin.


Le treuil à proximité de son ancien et futur emplacement.

Certains visiteurs ont été surpris de découvrir que non seulement la mécanique du Treuil d’Eméville avait été remise en état, mais qu’elle était parfaitement opérationnelle avec son moteur.

Un remake des Temps modernes à Eméville

Fier de son oeuvre, M. Jean-Pierre VENDEVILLE s’est plû à faire démarrer au quart de tour le moteur BERNARD monocylindre dont le bruit caractéristique se faisait entendre bien au-delà de la Carrière Sarazin.

Le public a ainsi pû admirer le travail de Jean-Pierre, envié voire courtisé par certains qui aimeraient beaucoup bénéficier de ses lumières !


Quand on vous disait que certains visiteurs sont venus à cheval !


Notre second moteur BERNARD posé devant les vestiges du chassis du treuil datant de 1921.

La moufle

Septembre 2009 Mars 2009


Notre espace d’exposition


Histoire locale et patrimoine !


Une partie du matériel exposé.
A gauche, l’impressionnant cric « COQUART A St LEU » qui a servi dans les carrières CIVET POMMIER d’Eméville.


Le treuil en état de fonctionner. En arrière plan, devant le puits d’extraction : le BERLIET déploye sa grue ornée d’un drapeau.