Carrières et chauves-souris

Comme chaque année depuis 9 ans, la Carrière SARAZIN accueillait le stage chiroptères organisé par le Comité Spéléologique d’Ile de France.

L’occasion de rappeler à tout le monde la diversité de la vie souterraine et sa fragilité.

Sous terre, la première préoccupation est le respect de l’environnement dans lequel on évolue : respect des lieux (le parfait état de conservation de certaines carrières en fait des témoins exceptionnels d’un mode de travail et d’une époque), respect des animaux (chauves-souris, renards, batraciens, etc).

Il convient de porter une attention constante à ne rien toucher ni déplacer car les chauves-souris peuvent se trouver sur une grand variété de supports autres que les parois minérales, aussi bien à 20 centimètres du sol qu’à 5 mètres de hauteur : racines d’arbres au ciel de la carrière, tôle ondulée, tuyau d’arrosage, tas de moellons, anse de gamelle, etc

Murin de Daubenton

L’exploration des lieux doit être complète et méthodique, a fortiori si l’on ne dispose pas d’un plan. On peut ainsi décider de longer le front de taille de l’exploitation à main droite pour suivre ainsi la périphérie de la carrière avant de revenir explorer la partie centrale.

Une personne est en charge de la prise de notes et chacun lui rapportera ses observations, sans aucun intermédiaire.

Relever la température à différents endroits de la carrière peut aussi être utile pour étudier les thermo-préférences des différentes espèces.

Dans les conditions réelles d’observation, trouver une chauve-souris s’apparente à chercher une aiguille dans une botte de foin.

Identifier un animal sur un grand écran lors d’une présentation audiovisuelle n’a rien à voir avec l’observation, in situ, du même animal. Une paire de jumelles peut se révéler très utile pour rester à distance respectueuse tout en obtenant des informations.

En cas de doute, on notera simplement un spécimen indéterminé.

Et voici le résultat des observations faites dans la Carrière SARAZIN

A titre de comparaison, le graphique suivant montre la diversité des espèces observées depuis 2007.

Dans une région plutôt pauvre en cavités naturelles, les anciennes carrières souterraines offrent aux chauves-souris un gîte d’hibernation idéal. L’activité humaine a ainsi favorisé, indirectement et involontairement, la survie de ces mammifères. Cette même activité humaine pourrait contribuer à leur disparition (diminution des ressources alimentaires, raréfaction des gîtes d’été, fréquentation inconsidérée des lieux d’hibernation).

Quand les chauves-souris ne sont pas dérangées durant l’hibernation, il y a plus de chances pour qu’elles reviennent dans le même site l’hiver suivant. Ces deux photos ont été prises à 3 ans d’écart dans la même carrière de l’Oise.

Dans une région plutôt pauvre en cavités naturelles, les chauves-souris ont profité de tous les sites abandonnés par les hommes. C’est ainsi que les anciennes carrières souterraines un gîte d’hibernation idéal. L’activité humaine a ainsi favorisé, indirectement et involontairement, la survie de ces mammifères. Cette même activité humaine pourrait contribuer à leur disparition (diminution des ressources alimentaires, raréfaction des gîtes d’été, comportement non respectueux des lieux d’hibernation).

Amis visiteurs de souterrains, spéléologues amateurs, cataphiles : vous seriez surpris du nombre de chauves-souris que vous cotoyez sans le savoir lorsque vous allez en carrières l’hiver. Elles sont indissociables du patrimoine souterrain. Nous vous invitons donc à participer à ce stage et à le faire connaître autour de vous.

A lire aussi, cet article du 16/12/2017 sur le site du JDD

L’inquiétant déclin des chauves-souris en Ile-de-France

(c) Texte et photos François CHAUT

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :