Atelier du Carrier : restauration d’une levrette

LEVRETTE. n.f. Cric à long fût et sans patte.

La levrette est un cric de carrier particulier. A la différence du cric à « patte », sa crémaillère est dépourvue de patte de levage.

La levrette est constituée d’un fût en bois renforcé à sa base et cerclé de fer à plusieurs endroits. Ce fût abrite la crémaillère du cric et sa partie haute accueille le mécanisme avec les engrenages démultipliant la force de l’utilisateur.

Le corps de l’engin est plus étroit que celui d’un cric classique, mais il est plus long. La longueur du fût ajoutée à celle de la crémaillère permet un développement plus important.

La levrette servait à pousser les blocs, en particulier lorsqu’il s’agissait de leur faire gravir le faux chopin afin de les charger sur le lorry qui les emportait vers le puits d’extraction.

C’est donc un instrument indispensable à la bonne marche de l’exploitation de la carrière : en 1922, la Carrière SARAZIN comptait 7 levrettes et autant de crics dont le prix d’achat unitaire était de 200 francs. On mesure, au nombre de ces équipements, leur importance pour l’extraction et le bardage des blocs dans la carrière.

Crics et levrette dans la Carrière Sarazin (Photo Nicolas DUDOT).
A gauche, on reconnaît la levrette à sa longue crémaillère dépourvue de patte à sa base.

 

Jean-Pierre VENDEVILLE, à l’origine de la restauration du treuil de la carrière, s’est donc penché sur cet engin afin de le restaurer et lui donner une seconde vie.

Marquée: ROUSSANGE à Saint Waast les Mélo Oise.


L’ancien fût en bois de la levrette a souffert de l’humidité. Il est déposé pour être remplacé. (Photo Jean Pierre VENDEVILLE).


(Photo Jean Pierre VENDEVILLE)


La mécanique et le cliquet anti retour. (Photo Jean Pierre VENDEVILLE)


Détail des engrenages. (Photo Jean Pierre VENDEVILLE)


Le nouveau fût en bois (Photo Jean Pierre VENDEVILLE)


(Photo Jean Pierre VENDEVILLE)


(Photo Jean Pierre VENDEVILLE)


(Photo Jean Pierre VENDEVILLE)


Après restauration

Mise en évidence des marques du fabriquant : ROUSSANGE St WAAST LES MELLO

Marquage sur l’enveloppe du mécanisme

Marquage sur la crémaillère

 

(c) Textes et photos François CHAUT sauf mention contraire
Bibliographie : Technologie de la pierre de taille. Pierre NOEL

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :