Les hôpitaux souterrains de la Première Guerre Mondiale

En cette période de commémoration du centenaire de la Grande Guerre, les anciennes carrières souterraines sortent un peu de l’oubli. Voici l’occasion de relire un article de Gilles THOMAS publié dans la Revue du Service de santé des armées et consacré à la réutilisation des creutes de l’Aisne pour l’activité du Service de santé, pendant le premier conflit mondial.

« Durant la Première Guerre mondiale, à partir de 1915 le front se stabilisa pour le reste du conflit. Les belligérants s’enterrèrent en creusant des kilomètres de tranchées, ouvrages à ciel ouvert, mais aussi des cagnas, petites cavités aménagées leur offrant un peu plus de sécurité.
Dans deux régions riches en anciennes carrières souterraines, l’Aisne (secteur du Chemin des Dames) et l’Oise, ces sites souterrains furent aussi utilisés pour y abriter les combattants. La solidité des lieux étant éprouvée, le Service de santé put parfois s’y installer, ce que montre la lecture attentive des correspondances de poilus, mais aussi certaines traces (inscriptions, sculptures) qui y sont toujours présentes. C’est à la découverte de ces vestiges oubliés que nous vous convions. »

 

Retrouvez également notre article sur Les carrières de Confrécourt, témoignage exceptionnel de l’occupation souterraine des Poilus.

(c) François Chaut, illustration coll. particulière

Publicités

Une Réponse to “Les hôpitaux souterrains de la Première Guerre Mondiale”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :