Carrières et chauves-souris

Grand rhinolophe dans la Carrière Sarazin

Pour la 5è année consécutive, Carrières Patrimoine apporte son soutien au COSIF pour l’organisation d’un stage scientifique consacré aux chauves-souris, les 15 et 16 février 2014 à Eméville.

Ce stage de 2 jours permet d’aborder aussi bien des connaissances générales sur les chauves-souris du monde entier que de faire un recensement précis des spécimens de plusieurs cavités de Picardie.

L’objectif est de faire découvrir les différentes espèces et leurs modes de vie, apprendre à les identifier, que faire pour les protéger et comment réaliser un inventaire.

Les sorties sur le terrain alternent avec les présentations audiovisuelles en salle, assurées par Christian DODELIN, délégué chiroptères de la Fédération Française de Spéléologie.

Il est nécessaire de rappeler ici sur la conduite à tenir en présence de chauves-souris si jamais vous en apercevez en visitant une carrière souterraine.

  • Rester à distance respectueuse pour les observer, éviter le bruit et surtout la chaleur lorsqu’elles sont en hibernation. Une élévation de la température pourrait les perturber et provoquer un réveil inutile.
  • NE JAMAIS LES MANIPULER, que ce soit pour ne pas les stresser et les blesser aussi bien que pour ne pas se faire mordre. Les chauves-souris en France sont insectivores mais peuvent se défendre en mordant. Elles sont porteuses de variétés de rage différentes de la rage vulpine et pour lesquelles (contrairement à la rage vulpine) il n’existe pas de vaccin.

 


Contrairement au titre de l’article ci-dessus (article d’ailleurs réalisé avant les comptages…), non, la population de chauves souris n’est pas en légère baisse : nous avions juste la crainte de rencontrer moins de spécimens dans les carrières en raison d’un hiver moins rigoureux, mais les observations sur le terrain ont démontré l’inverse.

Nous tenons également à rappeler que les chauves-souris ne sont pas non plus prises systématiquement en photo.
Ce stage n’est pas un safari souterrain mais comporte une importante partie théorique présentant les différentes espèces de chauves souris, les spécificités physiologiques de l’hibernation, etc.

En tout cas le bilan du stage est positif.

Les naturalistes régionaux, qui ont assisté aux présentations théoriques et aux recensements en cavités, ont pu constater la qualité du stage, que ce soit pour les supports scientifiques comme pour le respect des chiroptères dans les cavités visitées.

Les études menées dans le cadre de ce stage depuis plusieurs années dans certaines carrières témoignent du travail rigoureux des spéléologues en matière de protection de la biodiversité.

 Retrouvez ici les résultats du stage 2013

 

(c)Textes, photos et graphiques François CHAUT
Publicités

Une Réponse to “Carrières et chauves-souris”

  1. […] le stage du CoSif consacré aux chauves-souris. Ce stage se déroule depuis plusieurs années et vous pouvez suivre ses résultats ici. Les sorties sur le terrain ont alterné avec les présentations audiovisuelles en salle, assurées […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :