Un ancienne carrière de gypse à l’origine d’effondrement à Fontenay-aux-Roses

La mémoire du paysage : dans les zones aujourd’hui urbanisées, le souvenir des anciennes carrières a disparu des mémoires, rangé au rang des légendes ou des fantasmes.
Carrières inaccessibles, accès condamnés, absence d’entretien, l’évolution du sous-sol se fait sans que personne ne s’en rende compte avant qu’il ne soit trop tard…
Heureusement, la catastrophe de Clamart qui est évoquée dans l’article n’est en rien comparable avec cet incident, mais la menace souterraine marquera sans doute le lecteur.

Extrait du site leparisien.fr

20130530 parisien

Le sous-sol du département reste un gruyère
L’effondrement d’un talus survenu mardi à Fontenay-aux-Roses est venu rappeler le danger que constituent les carrières souterraines.

Jérôme Bernatas | Publié le 30.05.2013, 07h00

Le sous-sol du département ressemble à un gruyère en raison des 1200 ha de carrières souterraines. La présence de l’une d’entre elles, dédiée autrefois à l’extraction de gypse, explique sans doute l’apparition d’un trou dans un talus, mardi après-midi à Fontenay-aux-Roses. Des barrières métalliques encerclent depuis la cavité d’un mètre à peine de diamètre. 

Elle a fait son apparition soudainement sur une pente engazonnée, rue du Moulin-Blanchard, et a créé une inhabituelle agitation sur cette artère à cheval entre Fontenay-aux-Roses et Bagneux.

Alertés, les sapeurs-pompiers ont dû faire appel à leurs collègues du Grimp (groupe de reconnaissance et d’intervention en milieu périlleux). Pour descendre dans la cavité, les spécialistes du Grimp ont déployé un filin entre deux immeubles. Une tyrolienne leur a permis de se placer à la verticale avant de se laisser glisser dans les profondeurs. « Nous avons descendu à peu près quinze mètres et avons trouvé au fond une galerie qui part à gauche et à droite, explique un militaire. Cela montre qu’on se situe bien sur des carrières. »

21 morts et 45 blessés à Clamart en 1961

Les riverains ont pu regagner leur domicile, mardi peu après 17 heures. « C’était impressionnant, mais il y a eu plus de peur que de mal, sourit l’un d’entre eux, croisé hier devant son domicile. La rue a été rouverte en fin de journée. » L’homme réside côté Bagneux, dans l’un des bâtiments livrés en 2010. « Nous n’avons aucun dommage, c’est l’essentiel, souffle-t-il. Le sous-sol a été conforté avant la construction de la ZAC. »

Des représentants de l’inspection générale des carrières (IGC) ont livré une première analyse plutôt rassurante. « Le bailleur Osica (NDLR : propriétaire de la parcelle concernée par le sinistre) va faire procéder à un diagnostic plus poussé dans les prochains jours », annonce-t-on à la mairie de Fontenay-aux-Roses. Un nouveau dispositif va être déployé pour sécuriser les abords du fontis et éviter que d’imprudents curieux ne s’en approchent. Cet événement sans gravité rappelle la présence de nombreuses carrières dans les Hauts-de-Seine. L’effondrement de l’une d’entre elles à Clamart, en 1961, avait abouti à un lourd bilan : 21 morts et 45 blessés.

Les couches calcaires situées sous les communes de Châtillon, Bagneux et Clamart ont servi de matériau de construction pour la plupart des monuments parisiens. A Issy-les-Moulineaux et à Meudon, l’exploitation de la craie a longtemps permis de fabriquer de la chaux et du blanc de Meudon. Dans cette commune, la colline Rodin inquiète les autorités. Hervé Marseille, le sénateur-maire (UDI), a signé en mars un arrêté de péril imminent au sujet des galeries qui y serpentent. L’IGC demande que plusieurs points fassent l’objet de consolidations. Les propriétaires, qui contestent la fragilité des piliers, participent cet après-midi à une réunion à la préfecture. Le rendez-vous permettra d’en savoir plus sur le futur de ce site classé.

Le Parisien

Retrouvez l’intégralité de l’article sur leparisien.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :