Sortie dans l’Aisne

Voici quelques photos d’une ancienne carrière de l’Aisne qui a été occupée par les Français comme par les Allemands durant la 1ère Guerre Mondiale.

Avant même de rentrer dans la carrière souterraine, les abords du cavage montrent les traces laissées par les soldats.

Sur ce front de taille bien marqué par le travail à l’aiguille, un nom à consonance germanique.


Le temps et la pluie auront bientôt raison de ce médaillon.


Blason aux feuilles de chêne dont les inscriptions ont été rayées.


« IDEE », profil féminin


Ce bas relief est beaucoup plus récent, tout comme la gravure ci-dessous


Deux fusils croisés sous une grenade, insigne du 67e Régiment d’Infanterie


Trou de mine

Datant de la première Guerre Mondiale, ce trou pratiqué dans le haut d’un pilier proche de l’entrée est une mine. L’excavation creusée pouvait accueillir une charge d’explosif destinée à foudroyer le cavage pour condamner l’accès à la carrière. Des travaux semblables sont visibles dans une carrière proche de Pierrefonds.

 


Signalisation allemande désignant la cave N°1 et la galerie principale (Haupstrasse).


« P T 1916 »


Indications en allemand


Indications d’orientation en allemand dans la carrière. Il est regrettable qu’elles aient été recouvertes par de la peinture…


Un bas relief très soigné


K. Hattendorf 2/8 1918 ?


Galerie appareillée avec voûte en berceau

N’oublions pas qu’avant les soldats, ce sont les carriers qui ont occupé les lieux. Ils y ont eux aussi laissé leur trace.


« Chantier des Auvergnats et des Chemineaux
A REPRANDE » (sic)


Personnage ancien réalisé au noir de fumée


« ROUTE 6 »


Sans commentaire


Blocs sur cales, comme dans la Carrière Sarazin

 


Personnage au képi


« Impasse du vieux julot »

Un panneau pittoresque et en très bon état

« ZIZI BOUTET BAUDIN
Porte ouverte à nouveau par l’équipe des vétérans du souvenir des fouilles 10-12-47
Royaume des Taupes
Cette porte a été édifiée le 1er décembre 1939 par :
L’équipe des travailleurs du Plantoir, les dingos chantants non bromurés
Lucien Henry
Albert Lasson
Alphonse Davy
Claudius Perron
Désiré Devoisin
René Buys
Marius Guest
André Pennequin
Simon Portawsky
Jacques Duchaussoy
Henri Collin chef d’équipe
directeur des fouilles Sergent :  » ???

 

Si les souterrains de la Grande Guerre vous intéressent, découvrez dans notre rubrique bibliographie quelques ouvrages sur les anciennes carrières de l’Aisne et leur utilisation durant la première Guerre Mondiale.

Et aussi :

Publicités

2 Réponses to “Sortie dans l’Aisne”

  1. ATTENTION, vous avez bien fait de ne pas mentionner le nom de la carrière où toutes les photos ci-dessus ont été prises !
    Car son accès est surveillé de très près aujourd’hui et toute personne prise à l’intérieur a toutes les chances se retrouver poursuivie en justice.
    Autorisation du propriétaire obligatoire ainsi que l’accompagnement obligatoire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :