Journées du Patrimoine 2011

Malgré une météo qui incitait peu à sortir, une cinquantaine de personnes sont venues voir le Treuil d’Eméville et la Carrière Sarazin.

La taille de pierre, l’histoire locale et l’exploitation de la pierre tendre ont intéressé nos courageux visiteurs.

La visite de la carrière n’est pas encore au programme mais c’est un projet qui nous tient à coeur car dans quelle autre carrière que la Carrière Sarazin peut-on observer  les traces d’extraction, les techniques de bardage, les outils et le matériel des carriers toujours en place depuis 80 ans ?

Rappelons que tout, dans la Carrière Sarazin, est tel qu’à l’origine, non en raison d’une mise en scène mais parce que rien n’a changé depuis 80 ans. C’est ce qui fait son intérêt historique et pédagogique.
Le travail de l’association a toujours été guidé par le désir de respecter cette authenticité, afin que chaque nouveau visiteur découvre un site dans son état d’origine et pas dans une reconstitution à base de béton …

(Voir notre article sur la préservation du patrimoine)

Nous avons également  reçu la visite de Oise Hebdo et vous pourrez bientôt lire l’article réalisé à cette occasion

Ces journées du patrimoine ayant pour thème « les voyages du patrimoine », nous avons pu évoquer les bâtiments ayant utilisé la pierre d’Eméville (dénommée pierre de la Bouloye) dans leur construction, comme :

  • l’école technique de Creil en 1928
  • Villa Chanez à Paris toujours en 1928
  • l’hôtel Raphaël à Paris en 1929

Retrouvez ici les photos de quelques immeubles faits en pierre d’Eméville.

On le voit, la pierre de la Bouloye n’est pas réservée à un usage local, surtout dans la période d’industrialisation croissante de l’activité extractive.

 (Voir l’article consacré au Patrimoine Industriel d’Eméville)

C’est ainsi que la maison Civet Pommier et Cie, devenue Carrières et Scieries de France, a expédié des blocs de la carrière de Trois Fontaines à Chevilly-Larue (Val-de-Marne), Sully-sur-Loire (Loiret) , Rennes (Ille-et-Vilaine) et Nantes (Loire-Atlantique) comme on a pu le constater sur un livre de production.

Le patrimoine du Treuil d’Eméville voyage aussi puisque notre treuil à moteur est exposé dans la Carrière Parrain à Saint Maximin (Oise) avec l’aide de La Maison de la Pierre.

 

Publicités

Une Réponse to “Journées du Patrimoine 2011”

  1. […] nous avons participé aux Journées Européennes du Patrimoine.(Oise Hebdo nous a consacré un […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :