Fouille de dégagement d’un bloc

JOYEUX NOEL A TOUS !

nous vousproposons de revenir quelques semaines en arrière, avant la neige et le froid pour vous présenter le résultat de nos fouilles.

Au printemps 2007, les travaux de terrassement réalisés grâce à l’aide de la société COTTE INDUSTRIE avaient pour but de niveler l’espace entre le puits d’extraction et le chemin de Longpré.

Nous avions bien pris garde à préserver la partie de la forme (le quai de chargement) la plus proche du puits. Les fouilles n’ont malheureusement pas permis de trouver de traces de fondations du quai de chargement.

Faut-il en déduire que la forme était beaucoup plus longue et que sa base a été détruite par la remise en culture qui a rogné sur la parcelle du treuil ? Le seul témoignage en ce sens présente tant d’incohérences et de contradictions qu’on ne peut y accorder sérieusement crédit.

En revanche, les travaux avaient révélé la présence d’un bloc de pierre tendre enfoui dans le cran qui couvre le sol devant le puits à l’endroit supposé du quai de chargement.


Vue du bloc affleurant le sol

A ce moment là, nous ignorons encore sur quelle profondeur nous allons devoir creuser pour dégager le bloc.

Le bloc est dégagé, nous avons creusé une cinquantaine de centimètres jusqu’à retrouver la terre, sensiblement au même niveau que le champ voisin.

La pluie menaçait et nous avons déployé une tente au dessus du bloc pour continuer à travailler au sec.


Les arêtes du bloc sont bien visibles

Ce bloc était entouré à sa base de moellons en pierre dure, sans doute destinés à le caler.

Les bons vieux outils : nous utilisons encore une fois du matériel de carrier, à savoir le cric COQUART qui servait autrefois dans la carrière du Chemin de Vez.

Ce bloc de pierre tendre mesure 2.35m dans sa plus grande longueur, 1.20m sur son côté gauche et 0.90m sur son côté droit.

Ce bloc provient directement de la carrière : il porte encore des traces de lance (correspondant à la phase d’extraction du bloc) et des traces de marteau taillant (correspondant au dressage d’une face du bloc).

On peut donc supposer qu’il a été extrait au début de l’exploitation et déposé là pour servir de base au quai de chargement. Il se situe à exactement 7.50m de la margelle du puits.

Le bloc est parfaitement aligné dans l’axe du puits et de la forme

Face principale, orientée vers le puits du Treuil


Côté gauche du bloc, rectifié au marteau taillant

Les traces de lance sont bien visibles, tout comme la plumée en bordure de bloc

Lorsque la face inférieure du bloc sera visible, nous pourrons peut-être observer de nouvelles traces d’extraction ou de taille, voire une inscription avec le numéro ou les dimensions du bloc …

Parmi les déblais creusés pour dégage le bloc, nous avons recueilli deux objets qui, si l’on à l’endroit où ils ont été trouvés, devaient être là lors de la réalisation du quai de chargement.


Petite bouteille avec mention LE DIABLE.
S’agit-il d’un tonifiant ?


Fond de bouteille portant la mention SOURCE HEPAR

L’histoire d’Hépar, riche en magnésium, est très liée à celle de Vittel. Avec l’essor du thermalisme à Vittel dans les années 30, elle se commercialise en bouteilles de verre pour permettre aux curistes de prolonger les bienfaits de leur cure à domicile.

Publicités

8 Réponses to “Fouille de dégagement d’un bloc”

  1. j’ai été étonné de la puissance du cric COQUART, simple, mais terriblement efficace.

  2. Claude Says:

    Bonjour François Eric Jean Pierre.
    C’est avec plaisir, que je parcours tout ce que vous faites. La visite d’une école d’Emeville dans l’Eglise, la fouille de dégagement d’un bloc, tout est fait sérieusement par une bande de bons amis. A bientôt. Claude.

    • Bonjour Claude,
      nous avons découvert et admiré ton travail dans la carrière Parrain !
      Bravo pour les aménagements qui permettent de mettre en valeur tout le patrimoine lié à l’extraction de la pierre !

      On a aussi découvert l’article à ton sujet dans la journal de la Maison de la Pierre avec une belle photo prise dans la Carrière Sarazin !

      A très bientôt pour la fête de la pierre !

  3. chapeau bas pour l’ouvrage, trés belle pierre, mais c’est sur la fiolle que j’auurai souhaité des renseignements, car j’ai trouvé le meme genre de petites bouteilles mais sur la miene, il n’y aécris que diable, j’ai découvert pas mal d’autres fiolle, béruriers et un sur lequel il y avait inscrit, Roger gallay, , amicalement, stéf.

    • Bonjour et merci de votre passage sur notre site.
      Nous n’avons pas trouvé plus d’informations concernant cette fiole. Si vos recherches sont fructueuses n’hésitez pas à nous laisser un nouveau commentaire et nous ferons une mise à jour de l’article.
      Carrières Patrimoine

  4. […] pratique, en forme de reconstitution. Il s’agissait de barder, c’est-à-dire déplacer, un bloc de pierre de la carrière pesant entre 2 et 2,5 […]

  5. […] Déplacer un bloc de pierre extrait et sorti de la carrière il y a 80 ans : poids estimé entre 2 et 2,5 tonnes. Ce bloc avait été dégagé lors de fouilles à l’emplacement de la forme du treuil. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :