Restauration d’un wagonnet Decauville

Nous allons entreprendre la restauration d’un symbole du patrimoine industriel : il s’agit d’un wagonnet à benne basculante récemment donné à l’association Carrières Patrimoine.

Nous remercions chaleureusement Monsieur NOEL,
de l’école de Vaumoise, pour ce don.

Et voici le wagonnet en question ! Les couleurs peuvent choquer mais la peinture a permis de limiter les méfaits de la rouille.

La robustesse du matériel Decauville a permis de multiples utilisations :

  • transport de betteraves pour les sucreries,
  • transport de cran et de moellons dans les carrières de pierre à bâtir,
  • transport de sable dans les carrières de sable (retrouver la carte postale correspondante),
  • transport de la terre dans les carrières à ciel ouvert.

D’autres modèles ont servi dans les carrières de pierre (un lorry transportait les blocs dans la Carrière Sarazin) ou dans les caves de Champagne. La voie étroite a par ailleur été fort utilisée lors de la première guerre mondiale afin de ravitailler la ligne de front en équipements, provisions et munitions.

Ce type de wagonnet a servi dans les carrières d’Eméville, comme on peut le voir sur cette photo. La benne est visible sur la droite, entre deux carriers. Il semble même que l’un des carriers soit monté dans la benne pour les besoins de la photos.

Carriers à Eméville, début XXè siècle

A une époque où il n’était pas encore question de recyclage ou de développement durable, le wagonnet entièrement démontable était pourtant conçu pour durer : ses pièces sont facilement remplaçables et interchangeables, que ce soit le chassis, les essieux, les crochets, les tampons ou les boîtes à huile. Les paliers en bronze lui assurent une longévité exceptionnelle.

Notre wagonnet est un wagonnet Decauville Type 24, dit à caisse équilibrée. Même fortement chargée, la benne peut être facilement basculée à droite ou à gauche de la voie. En 1897, le wagonnet pour une voie de 0,50M était vendu 127,50 francs. La benne seule

Les roues, R18 sont en fonte trempée et mesurent 0,30m. La benne est en tôle cintrée renforcée avec des fers plats rivetés. D’une contenance de 400 litres, elle mesure 1,100m de long pour 1.055m de large. Elle comporte plus de 150 rivets d’assemblage.

Détail des rivets de la benne

La boîte à huile porte le nom du fabricant : Decauville Aine, Petit Bourg. Elle est garnie d’un tampon en fibre de bois qui retient l’huile. Un petit clapet (visible sur la droite de la boîte photographiée) permet d’introduite l’huile dans la boîte.

La boîte à huile

On distingue nettement l’arcade en cornière qui supporte la benne, elle même retenue par la cornière de basculement.

La benne est munie de tampons (les demi ronds en acier à chaque bout du chassis) dits « secs » , c’est-à-dire sans ressort, derrière lesquels sont fixés les crochets d’attelage.


Fixation du tampon sur le chassis


Le crochet, protégé par le tampon

Rivet d’assemblage du chassis

Cette benne possède encore la plaque du constructeur, chose rare et convoitée par les collectionneurs

Ce matériel quasi indestructible ne craint qu’une seule chose : les outrages du temps consécutifs à son abandon. Par chance ce wagonnet est complet et sa remise en état ne nécessitera pas trop de travail.

Les Emévillois pourront donc bientôt découvrir cet élément du patrimoine industriel qui a aussi joué un rôle dans l’histoire des carrières du village.

Merci à Eric et Laurent pour le rapatriement de cette pièce de musée qui n’est pas un poids plume !!!

Publicités

7 Réponses to “Restauration d’un wagonnet Decauville”

  1. Génial… la collection progresse….

  2. Bon courage à vous tous ..à bientot..
    Manu

  3. laulom Says:

    Bonjour,
    je recherche un wagonnet pour la création d’un petit musée de la mine dans un village des landes. Pouvez-vous me dire ou j’aurai la possibilité d’en trouver un?
    merci d’avance pour le renseignement
    salutations

  4. bonjour,
    je suis à la recherche d’un wagonnet pour créer un petit musée de la mine
    à saint lon les mines dans le sud des landes.Connaissez-vous une adresse
    susceptible de me donner cette information
    merci pour votre aide.
    salutations
    jacques laulom

  5. […] Carrières de Laigneville (Oise). Les 2 wagonnets visibles sur la photo sont du même type que celui qui a été présenté dans cet article. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :