Travail de fond, suite

Souvenez-vous, on vous avait montré cette vidéo d’Eric en train de creuser comme un bienheureux ! C’est dans ces moments là qu’on apprécie de travailler dans la pierre tendre, dans un banc de calcaire sain.

Notre objectif : mettre en place des paliers dans le puits de service pour faire descendre et remonter le public sans avoir à faire toutes les manipulations habituelles sur cordes, qui prennent beaucoup de temps.
Il s’agit donc d’une étape capitale dans le projet d’ouverture aux visites du public.

Premier temps : creuser des trous dans lesquels nous pourrons encastrer les supports de nos paliers. Nous avons commencé par travailler avec un perforateur sur accus et ensuite à la pointerolle et à la massette.
Comme nous étions exigeants quant à la longueur des trous, ce n’était pas suffisant et nous avons donc réemployé un outil des carriers : le bougon.
Cette fois-ci, au lieu d’être emboîté au bout d’une lance, nous l’avons emmanché sur un tube de la longueur voulue. Après quelques essais de maniement, nous arrivons à trouver les gestes qui nous donnent le meilleur rendement.

Le travail est long et pénible. A moitié suspendus sur la corde et prenant appui sur l’échelle, nous creusons laborieusement ! Heureusement c’est un travail d’équipe et nous nous relayons régulièrement jusqu’à obtention du résultat souhaité : des trous de 15x15cm profonds de 80cm !

Après avoir creusé les trous dans lesquels vont venir nos poutrelles métalliques soutenant les paliers, nous hissons chaque élément dans le puits de service à l’aide d’un palan sur corde.


En pleine manoeuvre !


Port du casque obligatoire pour les travaux acrobatiques.


Pas de difficulté pour la mise en place.


Premier montage « à blanc » pour vérifier l’équerrage de l’ensemble.


D’après le niveau à bulle, l’assiette est correcte !
Eric a bien le compas dans l’oeil !


Le satisfaction du travail bien fait !


Une photo souvenir avant de tout démonter et de remonter chaque pièce en surface, direction l’atelier pour un plongeon dans le bain de galvanisation. C’est la meilleure solution que nous ayons pour éviter que l’humidité (assez forte dans la carrière) dégrade les poutrelles.

Au retour de la galvanisation, on recommence l’opération, on a l’habitude maintenant !

Il va falloir descendre tout ça par le puits de service.


Du sable, de la chaux, des gants pour se protéger, des seaux et de l’eau.

Petit rappel : nous utilisons uniquement de la chaux (hydraulique ou non) comme mortier, mélangée dans diverses proportions avec le sable, pour réaliser tous nos scellements et nos travaux de maçonnerie. Le ciment et le calcaire ne font pas bon ménage, leur association est source de dégradation de la pierre à cause de l’acidité qui va ronger le calcaire.


Les éléments du palier, galvanisés comme il faut.


Avec Eric au montage, pas de risque que ca se dévisse !


Ca commence à ressembler à quelque chose


Je connais ce regard, OK, j’ai compris, j’arrête les photos et je viens aider un peu …


La préparation du mortier. « Il a dit quoi, 3 pour 1 ou bien 4 pour un ???? »


Un aperçu du scellement : ça pourrait être du ciment blanc mais c’est bel et bien de la chaux ! La couleur se confond même avec le calcaire !


Le palier du bas vu depuis la carrière


Quelques mètres plus haut, la surface et la lumière du jour

Carrière Sarazin, Treuil d’Eméville, Eméville, Carrière du chemin de Vez, Civet Pommier, puits à Daubin, la Bouloye, Mascitti, Carrière du clocher, Carrières patrimoine, Roches & carrières, Treuil à moteur, Treuil à manège
Publicités

Une Réponse to “Travail de fond, suite”

  1. Les visiteurs pourront descendre, en toute sécurité. Même un Sumo, ne fera pas plier les paliers. On est un peu dans la démesure, mais qui peut le plus…….Pour la fixation des poutrelles, des trous de 80cm de long, çà ne risque pas de glisser même sans scellement. Pour terminer, la galvanisation et le scellement à la chaux » le Top « , et de niveau SVP. peut avoir le sourir Eric, une mission impossible réussie. Sans la complicité, l’amitié d’une bande de copains, c’est irréalisable. Félicitations. Claude .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :