Restauration en images 3

REMONTAGE DE LA MECANIQUE SUR UN NOUVEAU CHASSIS


Montage « à blanc » du conduit d’un graisseur STAUFFER avant mise en peinture de toute la mécanique


L’ensemble une fois repeint sur le chassis !

Et voici la description technique de la machine !

1 – le tambour du treuil est formé d’un limbe, non rainé, en fonte de Ø 331 mm et de 600 mm de longueur, sur ce tambour, sont accouplées : d’un côté, une roue dentée fonte de 68 dents au module 11, mais avec une épaisseur de dent augmentée dans un rapport de : module 13 pour l’épaisseur et module 9 pour le creux module 11 pour le Ø primitif.
De l’autre côté est calée une jante en fonte de Ø 450 mm X 65 mm de largeur. Sur cette jante agit un frein à bande pour la descente rapide à vide de la moufle.Tout l’ensemble tourillonne sur un arbre fixe en rotation de Ø 60 mm.

2 – Un arbre de Ø 45 mm sur lequel sont calés: un pignon acier de 12 dents au module 9-13 qui attaque la roue du treuil, et un roue dentée fonte de 44 dents au module 9 de l’autre côté, calée par clavette à talon.
Le pignon de 12 dents module 9-13 est monté avec clavette coulissante afin de pouvoir être débrayé pour la descente rapide à vide de la moufle mobile.
Du côté roue de 44 dents se trouve calée la pièce principale, c’est-à-dire la roue à rochets dite « à cliquets dormants » qui empêche la descente du palan après le débrayage au moteur. Sur cette roue agit un frein à bande. Le système a été breveté par MÉGY. Le tout tournant sur deux paliers fontes munis de graisseurs STAUFFER en cuivre.

3 – Un arbre de Ø 40 mm sur lequel sont calés : un pignon acier de 12 dents au module 9 et une roue dentée fonte de 82 dents au module 6.Le tout bloqué sur l’arbre par clavettes à talon. Cet ensemble tourne sur deux paliers fonte munis de graisseurs STAUFFER.

4 – Un arbre de diamètre 35 mm sur lequel sont calés: un pignon acier de 20 dents au module 6 bloqué par clavette à talon et un embrayage breveté par les Ateliers MOREAUX. L’embrayage comporte une jante à limbe bombé de Ø 405 mm X 71 mm de large, cette jante est la poulie réceptrice venant du moteur. La transmission avec le moteur s’effectue par courroie plate croisée pour un sens correct de rotation.
L’embrayage (breveté par A.MOREAU) est bien particulier puisqu’il fonctionne fonte sur fonte, sans FERODO. Cet ensemble tourne sur deux paliers fonte munis de graisseurs STAUFFER.


La plaque du constructeur a pu être récupérée et remise en place !


Un meccano de 1.5 tonne !!

 

LES GRAISSEURS STAUFFEUR


L’intérieur du graisseur une fois dévissé


Attention tout ce qui brille n’est pas or !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :